Les tests d’orientation: à prendre avec des pincettes

Allez avoue. Avoue que toi aussi, pour trouver ta voie, tu as succombé au charme du test d’orientation.

Tu t’es dit que peut être que la magie opérerait et que tu verrais s’afficher sur ton écran quel métier est fait pour toi en lettre de feu.

Je te comprends. Faire un test, ça mange pas de pain. C’est rapide, facile, gratuit, ludique. C’est la première chose qui vient à l’esprit quand on s’interroge sur son orientation professionnelle. A part les tests, comment faire pour trouver des réponses sinon ? Par où commencer ? Comment t’y prendre ? L’avantage avec un test, c’est qu’on a le résultat tout de suite.

Mais quelque chose me dit qu’au final, ce test, il t’a plutôt apporté une petite déception qu’une illumination. Il y a peu de chance qu’un test, aussi élaboré soit-il, puisse vraiment évaluer qui tu es et en tirer une conclusion pertinente sur ce que tu devrais faire de ta vie.

La nature humaine est complexe

Pourquoi c’est si difficile de trouver ta voie? Pourquoi est ce qu’il ne suffit pas de trouver un métier dans lequel tu es bon, ou qui tourne autour de tes passions, pour être heureux dans ton job ?
Parce que la nature humaine est complexe. Pour qu’un job te corresponde, il faut non seulement qu’il fasse appel à tes talents et que tu le trouves intéressant, mais aussi qu’il soit en phase avec tes valeurs, qu’il colle à ta personnalité, qu’il t’offre un environnement dans lequel tu te sentes bien, des bonnes conditions de travail, suffisamment de liberté… Sans compter que tout cela évolue avec le temps. Bref, trouver ta voie relève d’un mélange subtil d’éléments qui doivent fonctionner ensemble pour créer l’étincelle.

Comment un algorithme pourrait prendre tous ces éléments en compte ? C’est impossible.
C’est d’autant plus compliqué que la plupart de ces éléments te sont propres. Tu as des talents uniques, une personnalité unique, une combinaison d’aspirations et d’envies unique. C’est en trouvant ce que tu as d’exceptionnel que tu pourras trouver un métier qui te convient. Par définition, c’est tout le contraire de la logique d’un test, qui cherche à te mettre dans une case. Jamais un test ne pourra te donner une réponse qui te ressemble vraiment puisqu’il ne pourra jamais évaluer correctement qui tu es.

D’ailleurs, tu as sûrement répondu plein de fois sans conviction en remplissant un test, parce que 3 fois sur 4, ce que tu aurais aimé répondre c’est “ça dépend”. Est-ce que tu préfères travailler en groupe ou seul ? “Ca dépend si je travaille sur une présentation orale ou sur un travail écrit”. Est-ce que tu es plutôt du genre à prendre les choses en main ou à suivre les instructions ? “Ca dépend si je suis dans un groupe avec qui je suis en confiance ou si je suis dans un environnement nouveau”. Ce “ça dépend” montre bien que les choses ne sont souvent pas noires ou blanches. C’est en analysant notre réaction dans son contexte qu’on peut en tirer des indices qui ont du sens. Notre comportement et notre personnalité sont faits de subtilité et de nuances qu’un test ne peut pas cerner complètement.

Trouver sa voie demande de la créativité

Autre problème des tests : ils manquent cruellement de créativité. Normal, puisque par essence, ils ne proposent qu’un nombre limité de possibilités. Or, tout l’art de trouver un métier qui te plait réside dans ta capacité à faire émerger des idées et à tracer ton propre chemin. Peut-être que le métier qui te correspond vraiment reste à inventer. Peut-être qu’il est tout nouveau, ou méconnu, et qu’il ne fait partie d’aucune liste classique de métiers. Dans ce cas, un test ne peut pas te mettre sur la bonne piste, tu vas devoir creuser pour la trouver.

Va chercher les réponses en toi

En résumé, il n’existe pas de méthode scientifique infaillible qui pourrait t’indiquer LE métier fait pour toi. Les réponses se trouvent de toute façon déjà en toi. On attend souvent d’un test qu’il nous révèle quelque chose, comme si on passait une radio de nous-même. Mais ce n’est pas du tout ça. Puisque c’est toi qui coches les cases, il ne peut que refléter ce que tu sais déjà.

Et comme personne ne te connaît mieux que toi-même, la meilleure façon d’obtenir une réponse pertinente…c’est d’aller la chercher en toi. Pour cela, il faut prendre le temps de bien te connaître pour comprendre qui tu es et ce que tu veux dans ta vie professionnelle et te poser les bonnes questions pour déceler ce que tu as d’unique.

Ce n’est pas toujours évident de trouver comment s’y prendre pour mener cette réflexion sans partir dans tous les sens. Le programme Bloomr qu’on a créé a justement pour objectif de te guider et de t’aider à te poser les bonnes questions sur tous les facteurs qui entrent en ligne de compte pour trouver un métier qui te correspond. Les différents exercices abordent chaque sujet en profondeur pour trouver des réponses qui te ressemblent vraiment.
Et figure toi que oui, dans ce programme, il y’a aussi…des tests en ligne (comme quoi on n’y est pas réfractaire) ! Mais ils portent sur des aspects très précis de ta personnalité comme les forces et les intelligences.

Une fois que tu as appris à bien te connaitre, l’identification de pistes possibles se fait aussi en laissant une grande place à la créativité. Et les pistes que tu auras trouvées seront très certainement beaucoup plus pertinentes et t’attireront beaucoup plus parce qu’elles viendront de toi.

Et puis n’oublie pas : trouver un métier qui te correspond peut prendre du temps, et ne se fait pas uniquement en réfléchissant mais aussi et surtout en expérimentant, en faisant des rencontres et en avançant d’expérience en expérience vers quelque chose qui te convient.