Tu as tout essayé pour trouver ta voie…en vain ?

Tu as tout lu, tout testé. Tu en es à ton énième programme, bouquin, questionnaire, atelier, pour savoir quoi faire de ta vie. Tu as écumé tout le web à la recherche du super guide en 6 étapes pour trouver le job de tes rêves ou découvrir tes passions.

Tu as déjà fait 10 tests de personnalités, affiné 5 fois la liste de tes valeurs, listé toutes tes compétences et passé en revue ton enfance dans les moindre détails pour te reconnecter à tes passions.

Et pourtant, tu as la désagréable impression de n’arriver à rien dans ta réflexion sur ton avenir professionnel.

Alors pourquoi ça coince ? Pourquoi tu n’avances pas ?

J’ai souvent remarqué que mes envies de changer suivent une sorte de cycle. Malgré tous mes efforts, je finis souvent par opérer un virage…à 360°.
J’identifie un problème que j’aimerais résoudre dans ma façon d’être, de travailler, d’apprendre, donc je cherche des solutions et des outils pour m’attaquer à la question. Pleine d’entrain, je teste tout un tas de choses, et puis je m’essouffle, je reprends mes bonnes vieilles habitudes et retour à la case départ.

Jusqu’à la prochaine fois où je me redirai qu’il faut vraiment que j’y remédie, je rechercherai des nouvelles solutions, et pleine d’entrain…tu connais la suite.

Au final j’ai l’impression de tourner en rond et de ne jamais réussir à me débarrasser de mes vieux démons.

Prenons le cas de ma procrastination chronique.

J’ai tout essayé pour y mettre fin et booster ma productivité : les routines matinales, les applis pour gérer ses to do list, le journaling… j’ai lu des centaines d’articles et des piles de bouquins.
Chaque lecture me redonne une dose de motivation, qui s’épuise au bout de quelques jours…et me fait culpabiliser de plus belle.

Jusqu’au jour où j’ai réalisé que cette recherche frénétique de la solution parfaite pour arrêter de procrastiner sapait mon moral et que si ça ne marchait pas, ce n’est pas que j’étais nulle ou mauvaise, mais que toutes ces méthodes et ces outils allaient à l’encontre de ma façon de fonctionner.

Quel intérêt d’essayer de suivre les conseils de quelqu’un super efficace, capable de se lever à 4h du matin, d’abattre 80% de son travail avant 9h, et de respecter à la lettre une to do list de 3 actions par jour, si tout dans ma façon naturelle de fonctionner est contraire à ces habitudes ?

Vive la frugalité informative

J’ai donc pris mon courage à deux mains et me suis désabonnée de toutes les newsletters que je n’ouvrais plus, y compris celles des superstars de la productivité.

J’ai filtré tous les discours qui me faisaient culpabiliser parce qu’ils me donnaient l’impression de n’être pas assez ceci ou pas assez cela.

A la place, je n’ai gardé que ce qui me porte et m’anime, ce qui est en phase avec mes valeurs, ce qui me donne envie d’aller de l’avant, ce qui m’inspire pour avancer dans toutes mes imperfections, et agir.

Alors, tu vas me demander : est-ce que tu as réglé ton problème de procrastination pour autant ? Ben non.

Mais à vrai dire, j’ai la secrète conviction que c’est ma façon bien à moi de fonctionner et j’ai décidé de l’accepter. Si je procrastine, c’est que quelque chose coince, et je sais maintenant qu’il vaut mieux que cherche à débloquer le schmilblick plutôt que de me replonger dans mes to do de to do lists.

Alors, si tu te sens toujours bloqué.e malgré tout ce que tu as tenté pour avancer dans ton projet professionnel, peut-être que pourrais-tu toi aussi adopter la “frugalité informative” ?

Qu’est-ce que tu as besoin d’entendre ? Qu’est-ce qui nourrit ta motivation, ton optimisme ?
Quel discours fait chanter ton coeur ?

Accepte qui tu es, filtre ce qui te décourage, ne garde que le contenu qui te donne des ailes Click To Tweet

Dote-toi des bons outils

Ensuite réfléchis à ta façon de fonctionner pour identifier des outils qui peuvent réellement t’aider.

Est-ce que tu arrives à avancer seul.e ou est-ce que tu as tellement tourné et retourné le problème dans ta tête, que ce dont tu as besoin aujourd’hui c’est de quelqu’un pour faire miroir ? Ou une façon vraiment différente d’aborder la question parce que tu as déjà essayé tous les grands classiques ?
Est-ce que tu sens que tu as besoin de coucher tes idées sur le papier pour les structurer, les classer ou est ce que tu as besoin de réapprendre à rêver et de sortir de tes schémas de pensées habituels ? Ou de te laisser du temps pour mûrir tes sujets ?
Est-ce que tu préfères réfléchir à ton bureau face à une feuille blanche ou prendre l’air et laisser les pensées venir ?

Si tu es quelqu’un de très créatif et que tu n’as fait que des tests qui te mettent dans des cases…
Si tu es quelqu’un qui a besoin de voir un résultat immédiatement et que tu as choisi un programme sur 6 mois…
Si tu avances dans l’échange et que tu n’as lu que des bouquins…
Si tu as suivi un programme qui te promettait de te rendre riche alors que tu cherches avant tout à être zen, qui te montrait comment créer ta boite alors que tu as besoin de la sécurité du salariat, ou qui était rédigé de façon très familière qui te faisait grincer des dents…
Il n’y a rien d’étonnant à ce que tu n’en aies pas tiré tous les bénéfices, voire que tu ne sois pas allé jusqu’au bout.

Entre les livres, les programmes en ligne, le coaching, les ateliers collectifs, les bootcamps, les MOOC, les webinars, entre ceux qui se concentrent sur la recherche d’un job, sur la création de son entreprise, sur comment apprendre à “se vendre”…la palette des outils disponibles pour t’aider à te construire un parcours professionnel qui te ressemble est vaste.
Or, aucun outil ne peut plaire à tout le monde.

Si tu ne veux pas t’épuiser à essayer tout ce que tu trouves dans l’espoir de trouver la bonne solution, réfléchis à ce qui correspondrait vraiment à ton besoin.

Parfois aussi, le problème ne vient pas forcément de l’outil. Parfois il y a un petit grain de sable qui bloque la machine à penser et à avancer. Une peur, un obstacle, une croyance, qui enraye tout.
Dans ce cas, il s’agit de trouver ce qui t’aidera à déloger ce grain de sable pour mener à bien ta réflexion.

Ça veut dire travailler ta confiance en toi pour ouvrir ensuite tes horizons, ou apprendre à surmonter une peur de l’échec pour pouvoir te lancer ou encore te libérer de certaines idées reçues sur l’argent ou à quoi “devrait” ressembler la réussite pour pouvoir tracer ton propre chemin.

Dans tous les cas, ne désespère pas ! Même si tu as l’impression de ne pas avancer, chaque petite action que tu as entreprise t’as permis de faire au moins un micro pas de plus dans la bonne direction.