Laure, Les Aventurières : à chacune son succès, à chacune son aventure

Laure Jouteau a lancé son blog Les Aventurières il y a 3 ans.
Convaincue que chaque personne cache une pépite intérieure, et frustrée de voir autant de talents inexploités chez les femmes autour d’elle, elle se donne pour mission de libérer le génie des femmes.
Les Aventurières, c’est une communauté décomplexée de femmes qui tracent leur chemin en réinventant la définition du succès, guidées avant tout par le plaisir et l’intuition. A sa tête, Laure motive, agite et libère avec un pep’s communicatif et sans se prendre la tête.
Elle m’a raconté son parcours, ses convictions, et ses rêves pour toutes les femmes qui veulent vivre selon leurs propres règles.


La spontanéité comme guide

Quand j’ai lancé Les Aventurières, je ne savais pas quelle forme finirait par prendre ce projet. J’avais simplement envie de donner les outils et la motivation pour permettre aux femmes de faire sortir les pépites cachées quelque part en elles. Je me suis mise à raconter ce qui m’avait touché, tout ce que j’avais envie de dire et de partager, sans programmer quoique ce soit. Je me suis toujours laissée guider par la spontanéité, ce qui m’amène à constamment faire évoluer la forme que prend Les Aventurières.

J’ai par exemple fait beaucoup d’accompagnements individuels et aujourd’hui, j’ai envie de trouver d’autres formats pour transmettre. Je viens notamment de lancer L’anti-école d’entrepreneuriat pour accompagner les entrepreneures à conjuguer plaisir et succès (dans cet ordre)

Faire les choses à sa sauce

Il y a tellement de façons de faire, on a souvent tendance à se noyer dans la recherche de LA bonne façon. Mon message, c’est que ça peut très bien marcher de faire les choses à sa sauce, plutôt que de suivre les règles et méthodes établies. Pour ça, il faut vouloir s’écouter, et comprendre ce qui marche pour soi.

Quand on se lance dans un projet, c’est un positionnement qui peut être difficile à tenir, parce que les choses prennent du temps, qu’on a souvent envie d’aller vite, et qu’on est du coup tentée d’appliquer les méthodes éprouvées. Mais on peut aussi vite se perdre dans la course aux chiffres, se laisser happer par la peur de manquer, et au final perdre le contact avec ce qui nous fait vibrer.

D’ailleurs, je coache aussi des entrepreneures qui ont une boite qui marche mais qui s’ennuient parce qu’elles ne font pas ce qu’elles ont envie de faire au quotidien. On pense parfois qu’une fois qu’on aura un business établi et qui roule, on sera “arrivées”.

Les phases de croissance, de doute, de remise en question sont nécessaires pour maintenir la flamme Click To Tweet.

Transmettre des émotions comme stratégie

J’ai beaucoup lutté contre l’impératif de trouver un positionnement très stratégique, une niche. Au fil du temps, j’ai réalisé que les marques, les personnes que je suis sont celles qui me procurent quelque chose de plus profond que juste répondre à mon besoin à un instant T.

Ce sont celles qui me transmettent quelque chose par les émotions, par une ambiance.
C’est ce que j’appelle la signature émotionnelle. C’est l’idée que les gens vont se reconnaitre dans un univers émotionnel, et donc que l’essentiel c’est de se demander : comment est-ce que je veux que les gens se sentent, qu’est ce que j’ai envie d’apporter, à quelle conversation j’ai envie de participer.

Ça a beaucoup impacté ma façon d’aborder les choses, moi qui est un processus créatif très intuitif. L’avantage, c’est que tu peux pas t’ennuyer dans univers émotionnel, même si tu peux avoir envie de le faire évoluer.

Ce que j’essaie le plus de transmettre c’est d’allier plaisir et succès, c’est-à-dire à la fois de ne pas juste se dire “je me fais plaisir donc je n’ai pas besoin d’argent”, et de ne pas non plus finir par jouer le jeu de l’argent sans se préoccuper du sens qu’on donne à tout ça.

Une pour toutes…toutes pour une

Les femmes sont constamment mises face à des stéréotypes de femmes parfaites impossible à tenir.

Je suis devenue féministe quand je me suis rendue compte, il y a une dizaine d’années peut-être, qu’il y avait des choses qui m’arrivaient simplement parce que j’étais une femme.

D’un côté, de nombreuses barrières s’élèvent devant nous, et d’un autre côté, il y a une réelle envie, portée par les femmes, de réinventer le succès.
Aujourd’hui, elles manquent de modèles. Par défaut, on fonctionne pour les hommes.

Les femmes sont constamment mises face à des stéréotypes de femmes parfaites impossible à tenir.

D’ailleurs, contrairement aux hommes, c’est quasiment impossible pour une femme de gagner sur tous les plans, professionnel et personnel. Le statut de femme au foyer n’est plus vraiment valorisé, celles qui font passer leur carrière avant le reste sont pointées du doigt, et aujourd’hui encore, ce sont les femmes qui portent la responsabilité de la majorité des tâches ménagères et de la prise en charge des enfants. Difficile du coup de trouver un équilibre sain.

Et pourtant, il y a tellement de femmes qui revendiquent aujourd’hui la volonté d’avoir à la fois une boite qui cartonne et une vie perso, de couple, de famille, épanouissante, sans avoir à choisir entre les deux. Et qui ne voient absolument pas pourquoi ce ne serait pas possible !

Je pense que ce sont les femmes qui vont pouvoir porter ce renouveau, réinventer la définition d’une vie réussie, le sens qu’on donne au succès. Elles ont un temps d’avance sur ces sujets qui finiront d’ailleurs par bénéficier aux hommes.

Ce qui m’intéresse c’est la diversité dans les voies de réussite, et de faire sauter les blocages chez les femmes.
Être au contact de toutes ces femmes qui cartonnent a d’ailleurs fait tomber plein d’idées reçues que j’avais moi-même.
Les Aventurières, c’est une façon de faire émerger des femmes dans plein de domaines différents qui cartonnent et représentent du coup une belle variété de modèles inspirants.

Je crois beaucoup à l’esprit de collaboration. Je vois énormément de femmes qui ont envie de collaborer et de créer une vision du succès qui n’est pas celle qu’on nous a vendue, et elles ont envie de s’entraider là dedans.
Moi, j’ai envie que Les Aventurières puisse favoriser ça.


En savoir plus

Retrouve le blog de Laure, et ses différentes offres d’accompagnement : Les aventurières

Pour tout savoir sur L’Anti-école d’entrepreneuriat, c’est par ici.

Si le concept de Signature Emotionnelle a piqué ta curiosité, tu peux regarder le webinaire passionnant de Laure.

Si tu te sens l’âme d’une aventurière, tu peux aussi rejoindre le groupe Facebook Les Aventurières.

Crédit photo : Fabrice Jaume