Marie-Jeanne, femme, maman & geek

Imaginez une bonne vieille réunion de famille. Tous les oncles, tantes et cousins sont là, réunis dans le salon. Vous voyez l’enfant dans le coin de la pièce qui n’a que faire des conversations, qui trafique les transistors? (Oui, nous sommes dans les années 90…) C’est Marie-Jeanne. Son père rêve qu’elle soit avocate ou médecin, mais sa fascination pour le transistor présage déjà d’un autre destin.

Avant de vous faire rencontrer cette force de la nature, quelques bases nécessaires à la compréhension de l’article. Pour  une liste de métiers et formations plus  exhaustive, RDV à la fin de l’article.

Le Code : concevoir et développer Les données: gérer et Piloter La Maintenance  :installer et assister

Les développeurs assurent la conception de l’application (de bureau, web…) – La conception web est très différente de celle d’applications! Ajoutez à cela les différences d’appareil (Apple / Androïd….)
Un large panel de métier qui couvre la gestion et l’analyse des données. Ces métiers sont plus orientés conseil en informatique. Ici deux grandes catégories :

La maintenance digitale (suivre les mises à jour logicielles, résoudre les bugs…)

maintenance ‘physique’ (les circuits, l’ordinateur…) – La connection de l’application avec la machine.

18 ans et le bac en poche, direction l’université pour une licence en maintenance informatique, Marie-Jeanne est fidèle à ses circuits.  L’avènement de l’ordinateur pique  sa curiosité: elle entame un Master en échange de données informatisées, puis travaille sur le premier ordinateur sans unité centrale de  la marque LG. Un déclic.

Marie-Jeanne reprend le chemin de l’école, direction l’ENS cachan pour apprendre à coder.

Bien sûr la première question qui me vient à l’esprit est un grand classique: combien de filles par classe en moyenne? Sa réponse – classique, aussi: en moyenne une, elle.

Une fille dans un monde d’hommes

“Honnêtement moi je trouve…. – elle marque une pause, rougit – que le travail fait par une fille est meilleur ! J’en rigole mais je me souviens bien des premiers devoirs, j’avais les meilleurs notes et tous les garçons de ma classe étaient choqués. Ils ont eu un peu de mal à l’accepter, mais quelques bonnes notes plus tard…. ils venaient me demander de l’aide.”

Pas de doute, le code c’est 90% de logique, mais ajoutez à cela la woman touch et vous aurez du code made by Marie-Jeanne: “Pour être développeur, il faut être patient et méticuleux … mais pour être un développeur différent des autres, il faut être créatif !”

“Je suis une artiste hein! Ma prof reconnaît mon code”

Un métier masculin dans un monde de filles

C’est une chose d’être une fille dans un milieu de garçons, c’en est encore une autre d’être ingénieure dans un milieu de filles.

“Oui c’était un peu bizarre pendant les concours de Miss, surtout quand j’étais Miss Cameroun-Maghreb(*) ,être technicienne, c’était compliqué à expliquer … toutes les autres étaient journalistes ou dans la com’”. Des métiers “de fille” n’est-ce pas …

(*)Oui, parce qu’elle a été Miss Cameroun-Maghreb aussi.

Une codeuse dans un monde Geek, ou le mot qui ne devrait pas avoir de genre

On peut reprocher beaucoup de choses aux anglicismes, ils ont cet avantage pragmatique de ne pas discriminer sur le genre. On est un Geek, une Geek… on s’en fout tant qu’on code. C’est  bien la philosophie de Marie-Jeanne

“Le problème naît à partir du moment où on se dit ‘je suis une femme donc j’ai des choses à prouver’.  Faites le travail, tout simplement.”

La communauté de geek féminines est ENORME!

“Il y a tellement de femmes: ladies of Code, Women of Rail, Groupe Ruby… ! Mais je ne comprends pas pourquoi il y a une communauté de femmes. pourquoi pas juste de gens qui codent? ”

 

Marie-Jeanne a souvent entendu ‘C’est bien que tu essayes de coder mais tu seras vite réorientée vers gestion de base de donnée’ – Aujourd’hui elle est consultante technico-fonctionnelle, traduction: elle fait de l’automatisation et un peu de pilotage de projet. Et comme c’est Marie-Jeanne, elle travaille aussi sur plusieurs projets perso…
.… et son papa dans tout ça ?
“Il est très fier… mais il ne le dit pas.”

En Bonus ….

 

Pour aller plus loin

Si après ce témoignage, les métiers du numérique vous tentent bien….