Sortir de sa zone de confort pour apprendre et grandir

Imagine une bulle. Protectrice, confortable, chauffée pile à la bonne température. Une bulle dans laquelle tu te sens bien, tu y flottes parfaitement à ton aise, en sécurité.

Cette bulle, c’est ta zone de confort.

Si tu sors de cette bulle, tu atterris dans le reste du monde : inconnu, plein de défis et de risques, à la fois tentant et intimidant.
Un monde à la rencontre duquel tu as grand intérêt à aller, parce que c’est souvent là que tu vis tes plus belles expériences et que la magie opère.

Objectif : grandir

C’est lorsque tu sors de ta zone de confort que tu te donnes le plus de chances d’apprendre, d’aller au devant de ton potentiel et de tes capacités, de développer tes talents, de découvrir ce qui te fait vibrer, d’aller au bout de tes envies.

A mesure que tu oses défier tes peurs et tenter des choses nouvelles, tu découvres de nouvelles facettes de ta personnalité et apprends à mieux te connaitre et à te connecter à tes désirs profonds.

Sortir de ta zone de confort est nécessaire si tu veux pouvoir vivre à la hauteur de tes ambitions, mener une vie riche et excitante qui a du sens pour toi, avancer vers tes rêves… te réaliser, en somme.

Parce que si tu restes toujours dans ta bulle, que tu fais toujours les mêmes choses sans en essayer des nouvelles, que tu te cantonnes à ce que tu maitrises, ce que tu connais, tu auras beaucoup plus de mal à progresser et à atteindre tes objectifs.

Le concept de zone de confort est très bien expliqué dans cette vidéo de inknowation.

Dépasser tes peurs

Certaines personnes osent naturellement et n’hésitent pas à expérimenter, à prendre des risques et à se frotter à des situations inconnues. Chez d’autres, c’est carrément vital : les fous d’adrénaline, ceux qui, insatiables, ont besoin de se lancer défi sur défi pour se sentir vivants.

Et puis pour beaucoup, ceux qui ont plus de difficultés à agir malgré leurs peurs, qui ont moins confiance en eux, c’est plus compliqué. Pourtant, ceux-là ont tout intérêt à prendre sur eux pour oser, parce que c’est la meilleure façon de surmonter ses peurs et de gagner en confiance.

C’est un cercle vertueux qui s’enclenche : plus tu oses agir, plus tu dépasses tes peurs, tes blocages, tes croyances, plus tu retires de la fierté de tes réussites, plus tu gagnes en confiance et plus tu te sens apte à repousser les limites de ta zone de confort et à te lancer de nouveaux défis.

Imaginons par exemple que tu te lances dans l’escalade. Au début, la peur du vide te paralyse, tu prends le moins de risques possibles. Petit à petit, tu te familiarises avec les sensations, tu apprends à chuter, à faire confiance au matériel et à la personne qui t’assure. Même si la peur est toujours présente (c’est humain !), tu l’as suffisamment apprivoisée pour réussir à prendre plaisir à grimper sans qu’elle envahisse ton esprit. Tu peux désormais passer au niveau supérieur, te lancer de nouveaux défis et progresser.

En sortant de ta zone de confort, celle-ci s’agrandit. L’inconnu devient connu. Click To Tweet

Tu prends aussi l’habitude de te dépasser. A force, tu te sens de plus en plus à l’aise face à l’imprévu, tu t’adaptes mieux aux situations nouvelles. Bref, tu deviens de plus en plus audacieux.

Sortir de ta zone de confort : une philosophie

Au final, c’est surtout une question d’état d’esprit.

Sortir de ta zone de confort, c’est considérer que la vie est une aventure et faire en sorte que chaque jour apporte son lot de découverte et d’apprentissage. 

Ça ne veut pas dire sauter en parachute ou donner un speech devant 1000 personnes toutes les semaines, mais chercher les petites actions qui permettent de repousser toujours un peu plus tes propres limites. Des actions qui te font envie et te font avancer vers un objectif qui a du sens pour toi.

Par exemple, oser pousser la porte de cette galerie d’art, immense et toujours vide, devant laquelle tu passes tous les matins avec émerveillement mais qui t’intimide parce que tu ne connais rien à l’art. Oser aller au restaurant ou au cinéma seul. Oser vaincre ta timidité et proposer à tes collègues de déjeuner ensemble. Oser accepter ce projet clé pour l’entreprise même si tu n’es pas certain d’avoir les épaules pour. Oser demander de l’aide pour t’en sortir plus facilement.

Il ne s’agit pas non plus de pousser trop loin, au risque sinon de rentrer dans une zone de panique, où tu ne maîtrises plus les défis que tu t’es lancés.

ll s’agit en gros de trouver le bon dosage pour challenger tes capacités et compétences, mais tout en restant dans l’atteignable pour respecter ton rythme et ton mode de fonctionnement.

Changer d’itinéraire ou de mode de transport, essayer un nouveau style de lecture, de musique ou de films, tester un petit déjeuner différent ou un nouveau type de cuisine aux saveurs originales, te lever ou te coucher plus tôt, lire un livre plutôt que de regarder la TV le soir, change de coupe de cheveux ou de déco chez toi, pose cette question qui te taraude depuis un moment, essaye une nouvelle activité, cherche la nouveauté, en allant à l’encontre de nouvelles personnes ou endroits…

Pour agrandir ta zone de confort, apporte chaque jour un petit changement à tes habitudes. Click To Tweet